Skip navigation

Tag Archives: Internet

Une petite application créé par OWNI. Celle-ci nous offre une timeline interactive qui regroupe tous les textes, manifestes et déclarations qui marquent l’évolution et le développement du cyberespace.

retrouvez l’explication de la génèse de l’application -> ICI <-

ou encore tous les articles d’OWNI se rapportant à l’Internet ou à la FreeCulture

Publicités

Sexactu ou comment parler de sexe sans parler de cul !  

Maïa Mazaurette est une écrivain, journaliste et blogueuse, née à Paris le 22 juillet 1978. La majeure partie de son travail tant éditorial que fictionnel se porte sur les questions de sexualité, de la répartition des rôles hommes-femmes, la place des minorités sociales ainsi que celle du corps dans les sociétés. Maïa Mazaurette revendique la qualification de féministe.

Voilà une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche, en plus d’être l’auteur de romans et de livres sur la sexualité entre autre, elle est l’auteur du blog Sexactu. Un blog super sympa qui parle de sexe sérieusement avec beaucoup d’humour. C’est un régale de spontanéité et de franc parlé ! Il fait d’ors et déjà parti de mes flux RSS…

D’autres activités de Maïa :

Un autre blog Non Wii, un évènement dont elle est à l’origine DS in Paris

Scénariste BD avec Arthur de Pins Péchés Mignons, Tome 3, auteur de plusieurs livres aux éditions de La Musardine

Sinon passez faire un tour sur son site c’est plus simple Mazaurette.net

Ou encore, une interview assez complète chez ContreActuel

Et en cadeau (merci Pingoo.com) quelques photos plus intimes parce que non contente d’être intéressante, la demoiselle a aussi une personnalité physique très agréable…

Pingoo et les blogueuses

ChroNicNet  cyborg

La chronique du Net’ orientée cyberterrorisme

Je suis tombé sur une chronique des évènements relatifs à la guerre qui se joue dans le Cyberespace.

ChroNicNet à commencé en 1999 et a pris fin en août 2004.

http://fiweb.9online.fr/chronicnet.htm -à-  http://fiweb.9online.fr/chronicnet61.htm

extraits

SAN FRANCISCO (Reuters) – Un virus informatique utilisant les moteurs de recherche sur internet pour se trouver de nouveaux ordinateurs à contaminer se répandait lundi, entraînant apparemment des problèmes chez l’un d’entre eux, Google, ont indiqué des experts en sécurité du web. Selon un rapport, le virus de type ver, serait une variante de MyDoom, et a causé des pannes des services de Google.com aux Etats-Unis, en France et en Grande-Bretagne. Dans de nombreux autres endroits, le site semblait fonctionner normalement. « La dernière version de MyDoom, qui infecte depuis aujourd’hui les messageries électroniques des utilisateurs, utilise les moteurs de recherche pour envoyer ses messages à de nouvelles adresses d’e-mail », a déclaré lundi la société SANS, spécialisée dans la sécurité sur internet. « Quelques moteurs de recherche ont notifié des problèmes de performance. » Les performances des sites internet étaient largement réduites lundi, suggérant la possible propagation d’un virus ou l’attaque de sites internet entraînant des problèmes, a pour sa part indiqué Keynote Systems, une société d’étude des performances sur le web. « Cela pourrait indiquer que quelque chose impacte internet dans sa globalité (…) Nous étudions les éventualités de formes d’attaques », a déclaré le porte-parole de Keynote Della Lowe. « Nous voyons que les choses ont commencé à empirer ».Yahoo 26.07.2004.

extraits

Le procureur général du Mexique a annoncé s’être fait insérer une puce dans un bras qui lui permettra d’accéder à une nouvelle base de données sur les criminels et d’être localisé en cas d’enlèvement. Rafael Macedo a précisé que nombre de ses collaborateurs avaient fait de même pour disposer d’un accès sécurisé à une base nationale de données destinée aux enquêteurs criminels. « Il s’agit d’un domaine très sensible, nous devons y avoir accès via un processeur, de surcroît inamovible », a déclaré lundi à la presse Macedo, tout en avouant que la puce lui faisait « un peu » mal. Ces microprocesseurs permettront à leurs porteurs d’être localisés n’importe où dans le pays, en cas d’agression ou d’enlèvement, a-t-il déclaré. Entre 1992, et 2002, 15.000 enlèvements ont été comptabilisés au Mexique. Liberation 13.07.2004